News

14.10.2019

PROJECTIONS DANS LE CADRE DU GIFF

Grande salle (2e sous-sol)

Mardi 5 novembre

  • 19h – Les Sauvages, Rebecca Zlotowski/Sabri Louatah, épisode 1 (France)
  • 21h15 – Vif-Argent, Stéphane Batut (France)

Mercredi 6 novembre

Jeudi 7 novembre

Vendredi 8 novembre

Samedi 9 novembre

———

Salle de projection (1er étage)

Samedi 2 novembre

    • 16h15 – Back to life, Daisy Haggard, épisode 1 (Royaume-Uni)
    • 17h – Hidden, Berna Levin/Jonathan Sjöberg, épisode 1 (Suède)
    • 17h45 – The Long Song, Andrea Levy, épisode 1 (Royaume-Uni)
    • 19h – Studio Tarara, Tim Van Aelst, épisodes 1 et 2 (Belgique)
    • 20h45 – M’entends-tu ?, Florence Longpré, épisode 1 (Canada)
    • 21h30 – Curfew, Matthew Read, épisodes 1 et 2 (Royaume-Uni)

Dimanche 3 novembre

Lundi 4 novembre

  • 12h15 – Hide and Seek, Milos Radivojevic (Serbie)
  • 17h – Deliver us, Marie Østerbye, Christian Torpe (Danemark)
  • 18h30 – Nehama, Reshef Levi (Israël)
  • 20h30 – Junichi, Hirokazu Kore-Eda, épisodes 1 à 3 (Japon)

Mardi 5 novembre

Vendredi 8 novembre

Samedi 9 novembre

> PROGRAMME COMPLET DU GIFF <

03.10.2019

LES CRÉATIVES À SAINT-GERVAIS

Mardi 12 novembre: Journée d’ouverture

  • 18h – Ouverture officielle à la réplique
  • 19h – Vernissage de l’exposition « Maintenir la flamme du 14 juin 2019 » au 2e étage
    —> Exposition visible du 12 au 23 novembre inclus selon nos horaires d’ouverture
    —> Entrée libre
  • 19h – Première du spectacle Polympe[s] d’Isis Fahmy, à voir jusqu’au 16 novembre

Mercredi 13 novembre

  • 18h – Rencontre entre Lauren Bastide et Casey à la réplique
    Entrée libre sans réservation

Jeudi 14 novembre

  • 19h – Première du spectacle DUCTUS MIDI d’Anne Lise Le Gac/Arthur Chambry, à voir jusqu’au 16 novembre

 Samedi 16 novembre

  • 17h – Table ronde « Bébé boulot K.O. »  au 7e étage
    Discussion avec: Emma, autrice et illustratrice;  Titiou Lecoq, journaliste et essayiste; Gilles Crettenand, coordinateur MenCare Suisse romande; Colette Fry, directrice du BPEV
    Modération: Claire Burgy (RTS)
    Entrée libre sans réservation

Dimanche 17 novembre

  • 14h – Table ronde « L’avenir écoféministe » au 7e étage
    Discussion avec: Jeanne Burgart-Goutal, philosophe; Alessandra Roversi, spécialiste des questions d’alimentation; Emma, illustratrice et autrice de Un autre regard sur le climat
    Modération: Isabelle Mourgère, rédactrice en chef des Terriennes, TV5Monde
    Entrée libre sans réservation
  • 19h – Table ronde « Grosses et alors ?! » au 7e étage
    Discussion avec: Virginie Grossat, bloggeuse mode grande taille; Kiyémis, autrice et poétesse afroféministe; Anaïs Potenza, actrice culturelle engagée
    Modération: Laurence Difélix, journaliste RTS.
    Entrée libre sans réservation

Mardi 19 novembre

  • 19h – Open mic « Le jour où j’ai fait grève » au 3e étage
    Puis projections à 20h30 d’images d’archives de cette journée historique dans la salle de projection du 1er étage
    Entrée libre sans réservation

Samedi 23 novembre

  • 17h – Table ronde « Lesbiennes: quelles luttes? Quels droits? » au 7ème étage
    Discussion avec: Alice Coffin, journaliste, membre de la European Lesbian* Conference; Leslie Barbara Butch, DJ et activiste; Djemila Carron, docteure en droit; Yolanda Martinez, présidente de Lestime
    Modération: Caroline Dayer, chercheuse et formatrice
    Entrée libre sans réservation
  • dès 20h – « SAINTE GERVAISE PARTY » – Performances et DJ set à la Réplique

Pendant tout le festival

Exposition Guerrilla Girls sur la façade et les vitres du bâtiment

> PROGRAMME COMPLET DES CRÉATIVES <

02.10.2019

INTERPRÉTATION (L’amour fou du théâtre – épisode 2) – Un projet de recherche de la Manufacture – HES.SO dirigé par Nicolas Zlatoff – du 27 novembre au 15 décembre

Un projet de recherche de la Manufacture – HES.SO, en partenariat avec l’Unil, l’UniGE, le Théâtre Saint-Gervais et la Cie A.M.P.O.U.L.E. THÉÂTRE

Avec: Estelle Bridet, Cécile Goussard, Arnaud Huguenin, Lucas Savioz et Prune Beuchat et Lisa Vérier et la participation de Danielle Chaperon, Marc Escola, Lise Michel et Eric Eigenmann

———

L’amour fou est un film de Jacques Rivette qui superpose volontairement trois projets: un groupe d’acteurs qui répètent un spectacle, un réalisateur (André Labarthe) qui tourne un documentaire sur leur travail, et un autre réalisateur (Jacques Rivette) qui filme l’ensemble, au théâtre et dans la vie.

On y voit un groupe d’acteurs en répétition sur un texte de théâtre. À la table ou sur le plateau, ils lisent des fragments de scènes, en questionnent le sens et cherchent comment il serait possible de les jouer. Ils font une tentative, puis reprennent dans une autre direction. On les voit également à l’extérieur du théâtre, dans la vie, chez eux, dans la rue, dans un café, et les frontières entre la réalité de leur travail et la fiction qu’ils jouent se floutent progressivement.

INTERPRÉTATION (L’amour fou du théâtre) n’est pas une adaptation de ce film, mais une transposition, au théâtre, de son dispositif de tournage. On y voit des acteurs qui font face à un texte du répertoire classique. Sans l’avoir travaillé au préalable, ils essaient de le jouer avec leurs propres mots, mais aussi de l’analyser, de le comprendre et de le documenter avec d’autres références, littéraires ou intimes. Dans cette tâche, ils sont accompagnés de dramaturges qui assistent au travail, documentent le texte par des références et produisent de nouvelles interprétations à partir de celles des acteurs.

Au centre du projet, il y a donc une équipe d’acteurs qui travaillent à monter un texte en vue d’un spectacle. Mais le spectateur ne verra jamais ce spectacle. Parce que le sujet de l’amour fou (du théâtre) n’est pas tant le spectacle fini, abouti, réalisé (un produit fini, reproductible chaque soir) que le travail des acteurs en répétitions. Un travail imparfait, pas terminé, qui comporte des erreurs, des errances et des impasses. Parce que tout cela est déjà théâtral. Puisque le théâtre est un art vivant, il se construit, s’invente et se ré-invente chaque jour, en fonction du dedans (l’état du travail en cours, les conditions de représentation, les spectateurs dans la salle, etc.) et du dehors (la marche du monde mais aussi la journée qu’a passée l’acteur). On cherche à pousser au bout cette logique. La partition des acteurs n’est pas rigide, elle n’est pas la même chaque soir. Ils disposent putôt de protocoles de performance, qui leur permettent de tout réinventer chaque soir au sein de règles du jeu fixées à l’avance.

INTERPRÉTATION (L’amour fou du théâtre) s’inscrit dans un travail de recherche, à la fois théorique et pratique, sur la représentation de l’activité silencieuse et invisible de la pensée. Comment rendre visible ce processus en cours d’élaboration, ce flux, cette action qui s’improvise au cours de sa formalisation?

Il s’agit d’explorer un nouveau paradigme d’interprétation de texte, au double-sens simultané du jeu et de la critique littéraire. Ainsi, là où l’interprétation d’un acteur conduit à une mise en jeu (une pensée en acte) et celle d’un dramaturge à un écrit ou un exposé analytique (une pensée en mots), cette recherche propose une hybridation de ces deux interprétations, l’une nourrissant (et réinterprétant) l’autre à chaque étape.

Acteurs et dramaturges deviennent interprètes au double sens du mot : ils jouent tout en analysant un texte. Ce n’est pas une é-nième interprétation d’un classique, c’est l’exploration de l’ensemble de ses possibles, dans un processus patient, minutieux et ré-inventé chaque jour : changement de la distribution des rôles, des axes de jeu explorés, du séquençage des scènes, etc.

À partir des mots de l’acteur au travail, le spectateur assiste à la naissance des mots et des situations du texte, donc à du théâtre en train de se fabriquer ici et maintenant.

———

Horaires:

Du 27 novembre au 15 décembre au 7ème étage
Mardi-samedi : 15h-22h
Dimanche : 13h-20h

21.06.2018

Archives

Vous souhaitez obtenir des informations sur notre programmation des saisons précédentes (16/17 et avant)? Il vous suffit d’écrire à info@saintgervais.ch et nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

  • Plus que trois occasions de voir #PIECE du collectif Gremaud/Gurtner/Bovay : ce soir et demain à 19h, samedi à 17h ! 🎭 Courez-y ! 🏃🏻‍♀️🏃🏻‍♂️ • Avec @tiphanie_bovay_klameth @michelegurtner #francoisgremaud...
  • #lapresseenparle 📰 . « Romain Daroles est un fou. De littérature, mais aussi de sémiologie et de théâtre. Un fou du verbe qui dicte sa loi et vit sa propre vie....
  • [3 QUESTIONS À... ❓] . Dur dur de faire sortir le génial Romain Daroles de son rôle de prof un peu blasé ! 😬 On lui a quand même posé...
  • [3 QUESTIONS À... ❓] . On a posé 3 questions à Antoine Jaccoud, auteur du texte « Avant », plaidoyer d’une vache et un taureau dans la file d’attente pour l’abattoir, qui...
  • Le @cafelareplique est officiellement ouvert les midis, avec une cuisine végétarienne équilibrée, éthique et créative ! 🌿 . Horaires d’ouverture 🕛 Lundi : 12h-14h30 Mardi-vendredi : 12h-14h30 / 17h-22h ....
  • #Repost @visitgeneva with @get_repost ・・・ Looking forward to this lovely opening of these inspiring and young f&b entrepreneurs Laura and Simon who are spicing things up at @cafelareplique in the...
  • [VITA NOVA — ROMAIN DAROLES 📚] . Il a eu un succès monstre cet été au @festivaldavignon avec Phèdre! de François Gremaud @2b_company, Romain Daroles sera les 3-4 octobre à...
  • [3 QUESTIONS À... ❓] . On a posé 3 questions à Robert Cantarella et Romain Daroles en amont de leur performance dingue « Moi-même, je me suis déçu » basée sur plus...
  • Dernière chance ce soir à 21h de voir @vittucciteresa et sa performance « All Eyes On » dans le cadre de @la_batie ! ✨ . . #Repost @lapepinieregeneve with @get_repost ・・・ @vittucciteresa...
  • Oyez oyez! 📢 Ce vendredi dès 17h et jusqu’à 1h du matin, #openingnight du « nouveau » @cafelareplique ! 💥 Au programme: DJ, petits plats, slow drinks et, surtout, de l’ambiance et...