La caméra qui parle Christian Geffroy Schlittler et les étudiants sortants de l'École Serge Martin

La caméra qui parle

Christian Geffroy Schlittler, Julie-Kazuko Rahir et les étudiants sortants de l'École Serge Martin
17 — 19.06.2021
Outrage au public Émilie Charriot 1

Outrage au public

Émilie Charriot
24 — 27.06.2021

Saison 2020/2021

Photo d'illustration

Terrain de jeu

En présence de l'artiste au travail
  • Ouverture au public du 14 au 27.6.2021
Résidence d'artiste de Sandrine Lagnaz/Eva Lauterlein
Cette résidence est une opportunité pour moi de réunir mes 2 entités: Eva Lauterlein, un pseudonyme que j’ai créé pendant mes études à l’école de photographie de Vevey et que j’ai utilisé depuis de nombreuses années pour mon travail photographique, et Sandrine Lagnaz (mon nom de naissance), que je me...
La caméra qui parle Christian Geffroy Schlittler et les étudiants sortants de l'École Serge Martin

La caméra qui parle

Création

Si le spectacle est complet :
Liste d'attente par mail billetterie@saintgervais.ch, par téléphone 022 908 20 00 ou sur place (la billetterie est ouverte de 16h30 à 19h30)
  • 17 — 19.06.2021
Christian Geffroy Schlittler, Julie-Kazuko Rahir et les étudiants sortants de l'École Serge Martin
«Un artiste est marginal avant d’influencer le monde dans lequel il survit.» C’est sous cette devise que Serge Martin transmet, dans l’école qui porte son nom, un enseignement à part. Ici, pas de cursus rigide mais une seule classe dans laquelle tous les métiers du plateau trouvent leur place, au...
Outrage au public Émilie Charriot 1

Outrage au public

Si le spectacle est complet :
Liste d'attente par mail billetterie@saintgervais.ch, par téléphone 022 908 20 00 ou sur place (la billetterie est ouverte de 16h30 à 19h30)
  • 24 – 27.06.2021
Émilie Charriot
«Ce qu’on va vous montrer n’est pas un spectacle. Vous risquez fort de rester sur votre faim.» Écrit en 1966 par un futur Prix Nobel alors âgé de 24 ans, Outrage au public est l’une des rares tentatives réussies d’assassinat du théâtre par lui-même. Pas de narration, pas de personnages,...