La Force de la Farce

  • 16 — 18.11.2023

François Herpeux

Groupe F_T^M_S

François Herpeux
Jeudi 16 – 19h
Vendredi 17 – 20h30
Samedi 18 – 19h
  • 70’

Quand l’humanité semble se précipiter dans l’oubli, Patrice, un humoriste raté, se consacre à une nouvelle mission : élaborer la référence biblique de l’humour interstellaire, pour la propulser dans l’espace.

Avec l’aide précieuse de « Mich-L », première intelligence artificielle, le nouveau Dieu du comique s’adonne corps et âme à la conception de cet ouvrage aussi novateur que subjectif. François Herpeux, agitateur comique, nous livre une pièce on ne peut plus alignée à son sujet: puissamment désopilante

 

Le spectacle en résumé facile à lire et à comprendre

C’est la fin du monde, Patrice veut garder une trace de l’humour.

Pour lui, c’est ce que l’homme a inventé de meilleur.

Une machine l’aide à enregistrer les meilleures blagues françaises.

Le spectacle est très drôle.


François Herpeux

Il débute sa formation au conservatoire d’art dramatique d’Orléans sous la direction de Jean-Claude Cotillard, puis bifurque au Fraco, où il croise quelques grands noms de la pédagogie burlesque. Suite à cette formation, il crée avec quelques complices Le Spoutnik, entité disparue qui laisse derrière elle des souvenirs, éberlués, inracontables, aux spectateurs qui ont pu assister à une représentation de Vengeance Nippone, Human Profit, ou Fioutcheur. Son parcours, entre autres expériences plus académiques, s’articule ensuite autour de trois axes :

-La scène contemporaine Suisse. Il collabore notamment avec Les Fondateurs sur une dizaine de créations menées autour de l’improvisation et de la construction scénographique simultanée, ainsi que sur 2 classiques revisités à la comédie de Genève en 2020 :  Dom Juan et Tartuffe. Il rencontre également Emilie Charriot, pour le spectacle Ivanov et -Christian Geffroy Schlittler avec La Cagnotte.

-Catherine Heargraves avec la Cie Les sept soeurs, est aussi une partenaire de travail régulière et importante avec laquelle il partage une vénération pour les Monthy Python. Il collabore sur Le Monde merveilleux de Dissocia d’Anthony Nielson, Dead Woman Laughing et le seul en scène Moi, Malvolio de Tim Crouch.

-Le Groupe FTMS et son metteur en scène -Guillaume Bailliart, avec qui la rencontre sur la matière comique est une évidence. Il joue alors dans Yvonne princesse de Bourgogne (association Nöjd), Merlin de Tankred Dorst, La centrale en Chaleur de Genichiro Takahashi, Faillir être flingué de Céline Minard.

Ecriture, conception François Herpeux
Mise en scène, dramaturgie Guillaume Bailliart
Jeu François Herpeux
Son Marie Nachury
Lumières Yan Godat
Régie générale Elvire Pivoine
Scénographie Jérome Perez
Costumes Cécile Machin
Production Groupe FTMS
Coproductions  Théâtre Nouvelle Génération – Lyon, Maison Saint Gervais Genève, Les Aires – Théâtre de Die
Soutiens Ministère de la Culture/ DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, Région Auvergne-Rhône- Alpes, Ville de Lyon