Le sexe c’est dégoûtant

  • 24 — 29.03.2020

ANTOINE JACCOUD/MATTHIAS URBAN

Ferdinand Hodler – Die Nacht (1889-1890)
Ma. 24, Je. 26, Ve. 27 : 19h
Me. 25 : 20h30
Sa. 28, Di. 29 : 17h
  • 60’

On leur a vendu l’affaire comme une expérience à tenter une fois la quarantaine passée. On leur a raconté que leur couple pouvait sortir consolidé de la chose. Le pilates commençait à lasser, la perspective du marathon de Lausanne ou même de New York s’estompait mollement, les week-ends au chalet devenaient mortifères. Alors on les a encouragés, on leur a dit: il vous reste l’échangisme! Mais s’il n’est déjà pas facile d’échanger des mots avec ses semblables, il n’y a pas de raison qu’il soit plus aisé d’échanger des caresses, des corps, des sucs ou des sécrétions. Rencontre entre un auteur, Antoine Jaccoud, et un metteur en scène, Matthias Urban, Le sexe c’est dégoûtant relate l’expérience charnière de ce quatuor quinqua, des gens qui nous ressemblent, un peu perdus, des gens du 21e siècle. Si le sexe peut faire rire, il devrait aussi réussir à faire pleurer. Au petit matin, tout le monde se sépare bouleversé, entrechoqué. Et nous avec.

Texte
Antoine Jaccoud

Mise en scène
Matthias Urban

Interprétation
Shin Iglesias, Isabelle Caillat, Antonio Troilo, Roberto Molo et Matthias Urban

Musique
Christoph König

Scénographie
Fanny Courvoisier

Lumières
Eloi Gianini

Costumes
Isabelle Boucharlat

Administration et assistante mise en scène
Maria Da Silva 

Assistanat
Alexandra Thys 

Production
Cie Générale de Théâtre 

Coproduction
Grange de Dorigny, Théâtre Saint-Gervais 

Soutiens
Fonds culturel de la Société suisse des auteurs (SSA)