Le Large existe (mobile 1)

  • 27 — 31.03.2019

Manon Krüttli/Jonas Bühler

© Carole Parodi
© Carole Parodi
© Carole Parodi
© Carole Parodi
© Carole Parodi
© Carole Parodi
© Carole Parodi

Un spectacle comme un mobile, en perpétuel mouvement. Une élégante armature dramaturgique à laquelle seraient suspendus autant de matériaux textuels et chorégraphiques. À la croisée du théâtre et de la danse, Le Large existe (mobile 1) de Manon Krüttli et Jonas Bühler calque sa forme sur ces œuvres d’art fascinantes de Calder, Soto ou Crespin, mais aussi sur ces objets d’artisanat qu’on suspend au-dessus des lits de bébés. Au bout des invisibles liens, les corps en mouvement ne se touchent pas mais les mots s’entrechoquent violemment. Ceux de Sarah Kane notamment – sa pièce Manque –, squelette de solitude auquel viennent s’agripper d’autres univers. Un objet contemplatif, brûlant, mais aussi joyeusement aléatoire s’inscrivant dans le projet des Belles complications#2, qui réunit les metteures en scène Manon Krüttli, Natacha Koutchoumov et Olivia Seigne autour de la même troupe de comédiens pour créer leur spectacle. Se mettre en mouvement par pur goût du risque. Quitter la côte pour le plaisir du large.


Textes de
Marguerite Duras, Guillaume Dustan et Guillaume Poix

Traduction
Evelyne Pieiller

Conception
Manon Krüttli et Jonas Bühler

Mise en scène
Manon Krüttli

Jeu
Charlotte Dumartheray, Jeanne De Mont, Jérôme Denis, Géraldine Dupla, Arnaud Huguenin et François Karlen

Lumières
Jonas Bühler

Collaboration artistique et construction scénique
Yannick Soller

Son
Charlie Bernath et Louis Jucker

Costumes
Paola Mulone

Production
KrüKrew

Production déléguée
Théâtre populaire romand – Centre neuchâtelois des arts vivants

Coproduction
TLH – Sierre, Théâtre Saint-Gervais

Soutiens
Loterie Romande, Fondation Nestlé pour l’Art, Pour-cent culturel Migros, Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs (SSA), SIS – Fondation suisse des artistes interprètes, Ville de Lausanne