Laetitia fait péter Genève

  • 07 — 08.09.2018

Laetitia Dosch/Anne Steffens

Dans le cadre de
La Bâtie – Festival de Genève

© Dorothée Thébert Filliger
© Dorothée Thébert Filliger
© Dorothée Thébert Filliger

Robe noire chatoyante, douche de lumière, scène nue. Les ingrédients du solo comique sont posés, l’humoriste s’avance. Ses premières blagues font mouche, le public rit, complice. Il est là pour ça. Tout laisse présager une soirée agréable. Sauf que. Sauf que l’humoriste s’appelle Laetitia Dosch, qu’elle est la digne héritière de la génération South Park en même temps que la petite-fille spirituelle de Tristan Tzara et de Sim. Tous les ingrédients de l’univers «doschien» explosent déjà dans ce premier spectacle, repris de nombreuses fois depuis sa création, la cruauté comme l’amour, la naïveté comme la maîtrise extrême de son sujet. Après avoir «fait péter» Beaubourg, le Centre culturel suisse ou l’Arsenic, Laetitia Dosch rallume la mèche à Genève. Un tourbillon d’énergie et d’humour, quelque part entre Spinoza et Pierre Richard, pour réfléchir à la fonction du rire. Et ramener le noir vers la lumière.


D’après un projet initial de

Laetitia Dosch et François Gremaud

Direction artistique et jeu

Laetitia Dosch

Co-mise en scène et co-écriture

Anne Steffens

Production

Viande hachée des Grisons

Soutiens

Ville de Lausanne, Pour-cent culturel Migros, Fondation Nestlé pour l’Art, Loterie Romande, Corodis, Ménagerie de verre dans le cadre des résidences Studiolab