La Recherche

  • 14 — 16.02.2019

Yves-Noël Genod

Dans le cadre du
Festival Antigel

© César Vayssié
© César Vayssié
Je. 19:00
Ve. 20:30
Sa. 14:30
  • 150’

Il y aurait mille spectacles à faire sur Proust et son oeuvre, mille et une nuits passées à le lire. De Proust, on ne peut rien dire ou beaucoup – et, beaucoup, c’est à l’infini. Yves-Noël Genod tente une troisième voie: la sienne. Elle est faite de fluidité, de mouvance, d’inachevé – rien de fixe. Un théâtre de l’impression et de l’instinct pour se plonger dans l’exploration de ce qu’il considère comme des «ruines sacrées». Dernier dandy de son genre, Yves-Noël Genod est une créature étrange. Long visage de Madone, talons perchés, voix hypnotique, il est tout un poème. Ce qu’il ramène à la surface est surprenant d’éclat, d’humour et d’émotions. Au plus proche du texte et pourtant naviguant dans des sphères inexplorées, son Proust est une allégorie de la création du monde, un continent magnétique qui émerge subrepticement de la mer pour y sombrer aussitôt, comme un sommeil sans rêve. Il y aurait mille spectacles à faire sur l’œuvre de Proust, et Yves-Noël Genod, avec La Recherche, offre un solo manifeste inoubliable.


D’après
À la recherche du temps perdu de Marcel Proust

Conception et jeu
Yves-Noël Genod

Création lumières
Philippe Gladieux

Régie lumières
Iannis Japiot

Création son
Benoît Pelé

Régie son
François Gueurce

Production
C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord, Le Dispariteur

Soutiens
DRAC Île-de-France, Marseille objectif dansE, Nanterre-Amandiers – CDN, Le Vivat – Scène conventionnée d’Armentières