Claptrap

  • 04 — 09.06.2019

Marion Duval

Elle pensait tirer sa révérence, la vie en a décidé autrement. En 2016, coup de tonnerre et coup de maître, la jeune comédienne romande Marion Duval renonçait à la scène. Claptrap, son spectacle d’adieu dans lequel elle partageait l’affiche avec Marco Berrettini (son partenaire sur les planches comme à la ville), reste dans les mémoires comme un feu d’artifice sidérant, love-story jubilatoire à tendance gueule de bois autour d’un couple aussi incompatible que complémentaire. Est-ce parce qu’elle estimait que sa pièce n’avait pas eu la vie qu’elle méritait? Parce que renoncer à sa vocation n’est pas si simple? Ou juste parce qu’elle voulait prouver à Marco Berrettini qu’elle pouvait très bien s’en sortir sans lui? Marion Duval remonte Claptrap avec Stéphane Roger, redoutable et imprévisible pilier de la Compagnie du Zerep. Voici un théâtre total et libérateur qui rit de ses propres conventions pour férocement interroger l’inavouable, le pathétique et le fantasmagorique en chacun de nous.

Conception
Marion Duval

Jeu
Marion Duval et Stéphane Roger (qui reprend le rôle de Marco Berrettini)

Collaboration artistique
Louis Bonard

Dramaturgie
Adina Secretan

Costumes
Severine Besson

Scénographie
Florian Leduc

Dragons
Djonam Saltani

Lumières et direction technique
Antoine Frammery

Son et composition
Olivier Gabus

Administration
Laure Chapel – Pâquis Production

Diffusion
Florence Francisco – Les Productions de la Seine

Production
Chris Cadillac

Soutiens
Ville de Genève, Canton de Genève, Loterie Romande, Corodis, Fondation Ernst Göhner, Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, SIS – Fondation suisse des artistes interprètes