Bains en famille – Lecture performée

  • 27 — 28.06.2024

Anouk Werro

Nicolas Brodard
Nicolas Brodard
Nicolas Brodard
Nicolas Brodard
Jeudi 27 – 20h30
Vendredi 28 – 19h
  • 75’

Anouk Werro (master mise en scène) et Mélissa Rouvinet (master scénographie) présentent leur spectacle de sortie en septembre 2021 à la Manufacture. La mise en scène de Bains en Famille fut la rencontre du texte à plusieurs voix d’Anouk avec l’espace socle blanc de Mélissa. Le but était que la pièce soit comme une fresque vivante sur plusieurs plans qu’on regarde superposée à une bande-son qu’on écoute. En fonction de là où l’on regardait et de ce que l’on entendait, il y avait une association ou dissociation de ces bandes-son et visuelle. Le sens de la fiction était parfois soutenu et parfois mis en crise par les différents signes donnés au plateau. Dans un aller-retour entre l’individuel et le collectif, entre l’intériorité qui faisait surface par bribes abruptes (dans une autre langue) et le dialogue, émergeait la possibilité de voir comment les personnages deviennent des récipients lisibles de ce qu’il ou elle entendent et voient autour d’eux et elles. Celui ou celle qui regarde est regardé·e, celui ou celle qui parle est regardé·e, celui ou celle qui écoute est regardé·e; celui ou celle qui regarde est écouté·e·, etc. Alors tout le monde devient sujet dans cette triangulation permanente du dialogue, des regards et des corps qui cherchent leur place.

La suite
Suite à la résidence de réécriture à la Maisons Mainou, le désir apparaît de proposer une lecture-performance auditive du projet. Pourquoi le mot de performance-auditive? Car au-delà d’une lecture, Anouk Werro et Mélissa Rouvinet aimeraient explorer avec les interprètes:
-la polyphonie du texte, travailler ce texte comme une partition musical à 11 voix et y trouver les accélérations, les trous et les résonances;
-cet enchevêtrement de dialogues qui jaillissent de corps statiques et y trouver des distances réalistes ou non, des volumes probables ou choquants, des sens polysémiques
-la forme de la pièce paysage: si elle est poussée dans la direction de corps quasi statufiés, qu’est-ce qui circulent alors entre les protagonistes? Comment créer une séquence de tableaux où tout est à vue qui engendrait un paysage sensuel de fictions?


Entrée libre – réservation vivement conseillée

Possibilité d’enchaîner avec le spectacle de l’école Serge Martin mis en scène par Gian Manuel Rau info

 

Écriture et mise en lecture Anouk Werro
avec le soutien de Stéphane Bouquet & Alice Botelho
Collaboration artistique et mise en lecture Mélissa Rouvinet
Interprètes Bénédicte Amsler-Denogent, Dominique Bourquin, Térence Carron, Joséphine de Weck, Isabelle-Loyse Gremaud, Kristian Hartmann, Yann Hermenjat, Camille Legrand, Jérémie Nicolet & Aurélien Patouillard.
Administration Laetitia Albinati
Lumière Logan Duc

Soutiens
Compagnie Les Intempéries
LORO Genève & Fondation Michalski Maisons Mainou

Remerciements SSA, Manufacture, Théâtre Ouvert, Comité & Membres Les Intempéries, Christophe Burgess, Emeric Cheseaux, Alexia Hebrard, Robert Cantarella, Mélina Martin, Arnaud Huguenin, Céline Ribeiro, Margot Van Hove, Chloë Lombard, Manon Krüttli, Emoretta Yang, Hervé Chesnais & famille.