NEWSLETTER

Du mardi 13 au samedi 17 décembre 2016

THE DULLNESS OF BEING

THÉÂTRE

Lena Kitsopoulou

« Avec tout ce qui arrive, on ne décharge pas assez son énergie, la société tout entière s’est endormie ! » Lena et Giannis sont sur un canapé, un vaste canapé confortable, rassurant, le genre de canapé qu’on ne quitte pas si facilement. Dehors, ça pourrait être n’importe où, mais il se trouve que c’est Athènes et qu’autour du canapé, la crise gronde. Pourtant, Lena et Giannis parlent et parlent encore, immobilier, coupe de cheveux, soupe de poireaux… Personne ne répercute mieux que Lena Kitsopoulou l’électrochoc de l’art sur la surface de nos quotidiens. La fascinante artiste grecque, qui fait une nouvelle fois halte à Saint-Gervais, a créé une pièce imprévisible comme un volcan qui crache ses fumées noires et ses pépites d’or. Méfiez-vous du titre, The dullness of being (« La platitude de l’existence ») : dans le tréfonds des canapés, la révolution n’est jamais loin.
 

texte et mise en scène Lena Kitsopoulou assistants à la mise en scène Christos Christopoulos, Jenia Kontaratou, Ioanna Mavrea, Anna Nikolaou jeu Giannis Kotsifas, Lena Kitsopoulou décors et costumes Natalia Latsi lumières Nikos Vlasopoulos traduction Marie Gaulis, Lefki Papachrysostomou surtitrage Lefki Papachrysostomou


Spectacle en grec surtitré en français


Presse

Article sur leprogramme.ch : ici

Interview de Lena Kitsopoulou dans Le Temps (14.12.16) : ici

Salle Marieluise Fleisser
2ème sous-sol - grande salle

Mar-Jeu-Sam : 19h / Mer-Ven : 20h30

Sélectionnez les documents et images que vous souhaitez obtenir puis saisissez vos infos personnelles. Vous recevrez un e-mail contenant les liens qui vous permettront d'y accéder directement

Images:

L’égérie du théâtre athénien Lena Kitsopoulou présente pour la première fois en Suisse sa pièce The dullness of being (« La platitude de l’existence »), déflagration fascinante et cruelle mettant en scène le vide de nos solitudes suburbaines.


 

A DAY, JUST LIKE ANY DAY, IN A FLAT SIMILAR TO THE THOUSAND FLATS OF ATHENS, THOSE EQUIPPED WITH SECURITY CASINGS AND COZY SOFAS, IN A STATE OF AMOK.
OR THE DULLNESS OF BEING

SPECTACLE
___