NEWSLETTER

Le 29 mai 2018

La grève générale en Suisse (1918)

Charles Heimberg

La grève, pas dans l’ADN des Suisses ? La dernière — et seule — grève générale que le pays ait connue fut pourtant importante. Du 12 au 14 novembre 1918, privées de leur pouvoir d’achat, les classes populaires amorcèrent un vaste mouvement social, revendiquant le droit au travail, la semaine de 48h, l’assurance-vieillesse, le droit de vote des femmes… Mobilisée, l’armée intervint. Un siècle plus tard, quel est le sens du rappel de cette lutte, longtemps stigmatisée par la classe dominante comme repoussoir pour resserrer ses rangs ? Historien du mouvement ouvrier, spécialiste des questions de transmission, coorganisateur de Mémoires blessées, Charles Heimberg propose d’évoquer ces trois jours en montrant comment la culture peut contribuer au travail de mémoire et à un regard critique sur le présent.
 

Entrée libre
 

Salle Marieluise Fleisser
2ème sous-sol - grande salle

19h

CONFERENCE