NEWSLETTER

le 27 janvier 2017

JOURNÉE DE LA MÉMOIRE DE L'HOLOCAUSTE ET DE LA PRÉVENTION DES CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ – 2ème partie

Passages de frontière

En collaboration avec le Département de l'instruction publique, de la culture et du sport et Saint-Gervais Genève Le Théâtre

Conférence de Patrick Boucheron, professeur au Collège de France



LE TRAVAIL DE LA MÉMOIRE,

LA RESPONSABILITÉ DE L'HISTORIEN
 


Depuis 2003, le Département de l’instruction publique, de la culture et du sport a désigné le 27 janvier, jour anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, comme Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité. Ce jour est devenu l’occasion de réinterroger les fondements du vivre ensemble, de réaffirmer le respect des différences tout en se remémorant l’histoire.

À Saint-Gervais, l’édition 2017 se décline au fil de deux volets. Le premier célèbre la mémoire de l’Holocauste avec la projection du long métrage Die letzte Chance du suisse Leopold Lindtberg (1945). L’un des films les plus importants du cinéma helvétique, ce chef-d’œuvre tourné en pleine guerre décrit le parcours d’un lieutenant britannique et d’un sergent américain qui aident des réfugiés juifs à passer la frontière vers la Suisse.


Le second volet s’attaque à la question de la prévention des crimes contre l’humanité, au travers d’une conférence de l’historien Patrick Boucheron. Son œuvre (Conjurer la peurAu banquet des savoirsLe mot qui tue…), hantée par la question de la peur et de ses fonctions sociales, le prédispose à penser la problématique d’un travail de mémoire visant à prévenir l’irruption de nouveaux crimes contre l’humanité.
 

Entrée libre

Salle Marieluise Fleisser
2ème sous-sol - grande salle

20h30

Sélectionnez les documents et images que vous souhaitez obtenir puis saisissez vos infos personnelles. Vous recevrez un e-mail contenant les liens qui vous permettront d'y accéder directement

SPECTACLE
___