NEWSLETTER

Le lundi 12 mars 2018

Et pourtant ça tourne

Valentine Sergo / Cie Uranus

« Sois l’acteur du film que tu inventes ! » C’est le slogan de la Compagnie Uranus qui a fédéré, en été 2017, des jeunes de Suisse, de France, d’Israël et de Palestine autour d’un projet de film collectif. Un genre de cadavre exquis cinématographique, avec pour fil rouge « la frontière ». À trois mille kilomètres l’un de l’autre, deux groupes d’une douzaine de participants, encadrés par deux associations transfrontalières (Espace Undertown pour le Grand Genève, Windows pour Israël-Palestine) ont été initiés aux métiers du cinéma par des professionnels puis lâchés dans le grand bain. En dix jours montre en main, ils ont écrit, joué et réalisé le début d’une histoire dont ils ont confié la suite à l’autre groupe, chacun étant tour à tour instigateur et suiveur du projet. Bien plus qu’un film, une aventure marquante, inspirante. « Locale moins les murs », c’est-à-dire universelle.
 

en présence de Valentine Sergo (directrice artistique de la Cie Uranus), Roland Junod (philosophe et ancien chargé d’enseignement à l’HETS – Genève, initiateur d’un projet de recherche-action sur la réconciliation et la citoyenneté démocratique mené avec le Centre de gestion de conflits de Butare (Université nationale du Rwanda), Rutie Atsmon (directrice de l'association binationale israélo-palestinienne Windows), Juliana Almassri (participante palestinienne au projet), Valentin Boada (animateur socio-culturel de l'espace Undertown Meyrin), Maribel Sanchez (chargée de production et coordinatrice du projet), les jeunes ayant participé au projet en Suisse
traduction simultanée Emilie Ferreira

soutiens Ville de Meyrin, Fondation Genevoise pour l'Animation socioculturelle (FASe), Fondation Meyrinoise du Casino, Fondation Isabelle Hafen, Saint-Gervais Genève Le Théâtre
 

Tarif unique 15.-
 

Salle Marieluise Fleisser
2ème sous-sol - grande salle

19h

 

« Sois l’acteur du film que tu inventes ! » Valentine Sergo a recruté deux équipes transfrontalières (des jeunes de Suisse/France et d’Israël/Palestine) pour créer un film pas comme les autres. En dix jours, les réalisateurs en herbe ont été à la fois moteurs et continuateurs du projet, au gré des séquences échangées par-dessus les mers. Un résultat toutes frontières ouvertes !

PROJECTION